Primaire de la gauche : Arnaud Montebourg appelle la droite à voter à la primaire de la gauche

photo montebourgDes propos qui ont fait bondir le camp de François Hollande. Arnaud Montebourg qui « invite » les sympathisants de droite à voter à la primaire de la gauche pour battre François Hollande, en leur proposant sa candidature.

« Je les invite à venir à la primaire… »

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire organisée par le Parti socialiste, a invité les électeurs de droite qui pourraient être tentés de faire barrage à une éventuelle candidature de François Hollande : « Il y en a, j’en rencontre, je les invite à l primaire, ceux qui le souhaitent, participer aux choix politiques de l’avenir du pays.. et je leur propose de battre le président de la République avec ma candidature ».
Une déclaration qui a provoqué la colère de l’entourage du chef de l’état, qui doit annoncer prochainement, d’ici le 15 décembre sa décision et dire s’il est candidat ou pas pour un deuxième mandat.
Après ces déclarations, trois proches de François Hollande , Didier Guillaume, le chef de file des sénateurs, l’ancien ministre et maire PS de Dijon, François Rebsamen, et Bruno Le Roux, ont saisi, jeudi 24 novembre la Haute autorité éthique du PS, représenté par Thomas Clay, le président, révélé par l’AFP, dont une copie a pu être consulté par le lab. Voici ce qu’il est écrit :
« L’un des candidats déclarés à la primaire de la Belle Alliance Populaire organisée les 22 et 29 janvier prochains, a ce matin appelé publiquement les électeurs de droite à venir participer à la primaire : « Je leur propose, a t-il ajouté, de battre le président de la République avec ma candidature ». Cette déclaration nous apparaît en totale contradiction avec les règles d’éthique et l’esprit qui doivent présider à l’organisation de ce scrutin. Ces règles exigent, de la part des candidats, une campagne loyale (article 6.4 des statuts du Parti socialiste), et de la part des électeurs, une adhésion aux valeurs de gauche (article 5.3.1 et 5.3.2). Nous vous remercions, Monsieur le Président, de veiller au bon respect de ce cadre commun afin de garantir la légitimité de la primaire et d’en assurer le succès citoyen.
Joint par le Lab, Didier Guillaume explique que les déclaration du candidat Montebourg « posaient un problème éthique ». « Il y a des limites et des règles » a estimé le sénateur de la Drôme, souhaitant avec cette démarche « marquer le moment ».

« J’ai considéré qu’il a dépassé les limites »

L’ancien ministre du redressement Productif, interrogé sur RTL puis RMC a démenti inviter spécifiquement l’électorat de droite à voter à la primaire, évoquant une invitation « aux électeurs de gauche et tous ceux qui veulent bien se joindre ». Il a  aussi réfuté un appel lancé aux électeurs de droite.
« Il s’est rendu compte qu’il avait fait une énorme bêtise, dont acte. Je ne pouvais pas laisser passer ça, mais c’est très bien de revenir sur ses propos » a déclaré le président des sénateurs PS auprès du Lab. En ajoutant : « J’ai considéré qu’il a dépassé les limites. Si c’est fini, l’affaire est close ».
Arnaud Montebourg a en revanche salué l’importante participation à droite, « pour imposer un point de vue qui n’était pas celui des sondeurs ni des médias » a t-il estimé. « Il y avait le choix des éditorialistes, de ceux qui pensent bien, puis finalement la base a fait autre chose, et c’est certainement ce qui va se passer dans la primaire de la gauche au mois de janvier » a t-il lancé.

SANS COMMENTAIRES

Laisser un commentaire